Un souffle à l’horizon ? Attention à la collision ! Comment éviter une collision avec une baleine?

Updated: Feb 5

Aussi magique qu'une rencontre avec une baleine puisse être en mer, il arrive parfois que la situation tourne au drame. Les collisions avec les baleines sont des expériences pour le moins inattendues et souvent traumatisantes (voire mortelles) pour les animaux, mais aussi pour les bateaux.


Mammifères marins et collisions

Un ami m'a raconté sa première rencontre avec un cachalot, alors qu'il traversait l'Atlantique de l'Amérique centrale à l'Europe sur son voilier de 12m avec sa compagne.

Une journée avant leur arrivée aux Açores, ils ont soudainement cru que le bateau allait se briser. La première réaction fut l'incompréhension et puis quelques secondes plus tard ils l’ont vu… Un énorme cachalot ensanglanté flottait près d'eux. Autant dire que par la suite la vue d'un cachalot n'évoquait plus les mêmes sensations... Heureusement pour eux, le bateau n’a rien eu, mais l’incident du cachalot n’a pas été répertorié comme c’est souvent le cas.

Cette baleine à bosse, connue sous le nom de "Slash" a plusieurs cicatrices au niveau de la dorsale et sur son dos dues à une hélice de bateau. (Photo credit: Jared Towers)


Une étude d’Isabella C. Avila a analysé toutes les collisions répertoriées dans la littérature entre 1991 et 2016. Il en ressort que 72 espèces de mammifères marins sont concernées: la Méditerranée, les Canaries, Oman et le Pôle Sud représentent les zones les plus dangereuses pour les dauphins et les baleines, principalement parce que cette grande biodiversité cohabite avec les bateaux récréatifs, les long-courriers, les cargos et les bateaux d’observation des cétacés toujours plus nombreux.

Les baleines à fanon, quant à elles, sont vulnérables aux collisions avec tous les types de bateaux à travers les océans. En Californie, par exemple, les collisions sont la première cause de mortalité chez les baleines grises et les rorquals commun; les baleines bleues et les baleines à bosses sont également victimes de collisions et sont souvent non répertoriées car non détectées par les grands bateaux porte-container.


La Méditerranée représente 30% du trafic maritime mondial et on estime que chaque année de 8 à 40 baleines sont tuées par les collisions. À cet effet, des organismes de protections ont développé le système REPCET.

Lorsqu'une baleine est détectée visuellement par l'équipage, ceux-ci rentrent la position GPS de l'animal dans le programme et le système envoie via satellite un signal à tous les bateaux équipés du même programme pour avertir de la présence de la baleine.


Les collisions dans la voile

Dans le monde de la voile, les collisions sont souvent tragiques. Avec des voiliers devenant plus nombreux et plus rapides, le risque de collisions ne cessent d'augmenter. Lors de la 2016 IMOCA Océan Masters Transat de New York aux Sables d'Olonne, 14 IMOCA 60 ont pris le départ. Vingt-quatre heures après avoir évité la Zone d'exclusion de Baleine franche, 8 bateaux reporteront 15 collisions avec des objets flottants, 6 bateaux retourneront au port et un bateau abandonnera la course.


Lorsqu'une collision arrive, on ne peut malheureusement pas faire grand-chose, à part peut-être prévenir des gardes côtes si l'animal est blessé et flotte à la surface. La banque de donnée des collisions est très peu garnie, c'est pourquoi, si cela vous arrive, vous pouvez annoncer le cas avec la position GPS de l'animal à l'international Whaling Commission. C'est important pour avoir une idée de l'ampleur des accidents et mettre des mesures de protection en place.


Voici également une petite vidéo ``Check up`` faites sur un Swan pour vérifier que tout va bien sur votre bateau après une collision. En résumé, vérifiez qu’il n’y a pas d’infiltration d’eau et inspectez la coque et la quille aussi vite que possible.


Éviter une collision

Enfin, le meilleur moyen d'éviter les collisions reste de naviguer de jour (parce que certaines espèces telles que les baleine bleues se reposent plus souvent à la surface durant la nuit), de réduire sa vitesse dans les zones hautement fréquentées par les baleines (moins de 10 nœuds) et de rester vigilant lors de grands regroupements d'oiseaux. Si vous êtes du côté américain, il existe la très bonne application Whale Alerte pour prévenir les collisions, répertorier les observations et avertir en cas de collision ou d'empêtrement d'animal.


Des mesures de mitigations ont été déployées, et des nouvelles technologies ont besoin d'être développées. L'acoustique et l'odorat étant des pistes possibles pour éloigner les cétacés, car les baleines y sont sensibles. Aux Canaries, où de nombreuses collisions sont répertoriées, il y a maintenant une protocole forensique pour déterminer si l’échouage est dû à une collision.

Mais, jusqu’à présent, il n’existe pas de recettes miracle, alors si vous voyez un souffle, ralentissez et restez prudent !



Et Toi, as tu déjà été témoin d'une collision ?


#collisions #baleines #voile #apprenezavecArcticStern #CommunautéArcticStern


Références :

Current global risks to marine mammals: Taking stock of the threats. IC Avila & al, 2018, Biological Conservation, 2018-Elsevier

https://wildwhales.org/threats/collisions/

http://www.whalealert.org/

https://mersociety.org/seeablowgoslow

https://www.sailorsforthesea.org/programs/ocean-watch/when-whales-meet-sails

Whale Strikes a Sail Boat:What to do if you hit a Whale-Tips from Pros #3/Patrick Childress #53

https://www.newscientist.com/article/dn17163-sonic-alarm-saves-marine-mammals-from-ship-strike/

https://iwc.int/ship-strikes

Video :

REPCET :https://www.youtube.com/watch?v=G-oG0WaZ5J8

Quoi regarder après une collision : https://www.youtube.com/watch?v=LviPsmE2iwo

277 views

514-562-7791

©2019 by ArcticStern.