Journal de bord du Vendée Globe 2020 -Semaine 4

Notre Skipper Axel Galpy-Massé participe à la version virtuelle du Vendée Globe 2020 sur Virtual Regatta. Cette application permet d'embarquer à bord d'un voilier virtuel en suivant le même parcours que la course actuelle en prenant en compte les conditions météorologiques en direct.

Voici le journal de bord de notre Skipper à bord de son voilier virtuel ArcticStern


Jour 24 - Mercredi 2 Décembre 2020

Après plus de trois semaines à naviguer dans l'Océan Atlantique, nous voici dans l'Océan Indien! Et de surcroît mon voilier rentre dans ce nouvel océan avec une belle 8 860 ème place sur plus de 970 000 participants! Génial!


À partir de là on colle le Sud autant qu'on le peut. Pourquoi? Car plus on navigue au Sud, plus la route est courte. Sur un planisphère ce n'est pas facile à s'en rendre compte, mais si vous prenez un globe, la différence est flagrante.

Mais au Sud il y a la limite des glaces, zone dans laquelle il ne faut pas rentrer sous peine de voir sa vitesse diminuer de 70%.

La flotte remonte le long de la zone d'exclusion de glace.


ArcticStern

05h00 UTC 03-12-2020

Vent: 275 - 27,2 nds

Vitesse bateau: 22,1 nds

42°S 14'-038°E 49'

Distance: 8860 mn

Position 9686 èmes


Jour 25 - Jeudi 3 Décembre 2020

Nous voici à l'extrémité Nord-Est de la zone d'exclusion. Celle-ci remonte sous la longitude de Madagascar, comme un plateau de 200 miles nautiques de long parallèle à la longitude.

Devant nous environ 200 miles nautiques où le cap sera plein Est. Petit détail,le vent vient ... plein Ouest, donc plein vent arrière.

Or contrairement aux idées reçues en plein vent arrière les voiliers avancent moins vite que si on navigue avec un certain angle, au grand largue. Cela se traduit par environ 200 miles où il va falloir jongler avec des empannages constants.

Il y a donc deux stratégies qui se présentent:

-faire peu d'empannages mais qui vont être longs, donc plus de distance parcourue mais moins de manoeuvres

-ou bien faire une série de petits empannages, donc moins de distance parcourue mais plus de manoeuvres et de perte de temps relié à celles-ci.

Une multitude de stratégies différentes sont suivies le long de la zone


Je choisis l'option des petits empannages, et quelques heures après le résultat est assez satisfaisant car j'ai rattrapé près de 3000 places!


Jour 26 - Vendredi 4 Décembre 2020

Toujours le long de la zone d'exclusion.

Demain je vais être au niveau des Kerguelen, archipel austral découvert par le navigateur français Yves Joseph Kerguelen de Trémare en 1772.

De mon côté je vais devoir choisir de passer cet archipel par le Nord ou par le Sud. La route la plus courte est la première, mais passer par le Sud nous fait avoir un meilleur angle avec le vent dans les prochains jours et moins de manoeuvres à réaliser.

Sud? Nord?

Je me prononce pour le Sud même si ça implique un détour d'environ 100 miles nautiques, avec une première nuit dans la tempête!

Petite tempête avec François Gabart qui nous suit de proche!


Aussi, si on regarde derrière nous, c'est intéressant de voir les bateaux poursuivants passer le plateau de zone d'exclusion que nous avons dû franchir hier. Parce que si nous avons dû nous batailler avec un vent d'Ouest, accumuler les manoeuvres et doubler notre distance à parcourir, ceux qui passent ce tronçons en ce moment ont un vent Sud-Ouest, donc pour eux le choix est simple: aller tout droit!


Jour 27 - Samedi 5 Décembre 2020

Je confirme, c'est au Sud de Kerguelen que je suis. Il y a une dépression au Sud de la limite des glaces qui nous envoie du bon vent d'Ouest. Par contre dans 38 heures je vais être dans la molle, tandis que les poursuivants eux vont avoir du bon vent d'une dépression qui se forme derrière eux et qui va les rattrapper.

Quatre empannages prévus au Sud des Kerguelen!


Il faut se préparer à ce que la flotte se compacte et que les écarts se resserrent.

De mon côté, 4 empannages le long de la zone d'exclusion de prévus pour ce soir et ensuite on remonte vers le Nord en suivant cette même zone.


Jour 28 - Dimanche 6 Décembre 2020

Tout se passe comme prévu. Les 4 empannages ont résulté être un bon choix.

Je m'étais mis un réveil vers 4 heures du matin afin de vérifier que tout allait bien, sauf que je ne l'ai pas entendu! Je me réveille alors en cabale vers 5h du matin en panique, c'était limite! Je fonçais tout droit vers la zone des glaces donc j'enfile un empannage de justesse! Ouf! Si je m'étais révéillé 10 minutes plus tard, mon voilier aurait trainé en compagnie des icebergs!


Bon, après cette frayeur passée, je me décolle de la limite des glaces histoire de ne pas trop la tenter et d'avoir un meilleur angle d'attaque par rapport au vent dans les jours à venir.

Derrière, encore une fois les conditions météorologiques ont changé et la plupart des poursuivants prennent l'option Nord des Kerguelen! Ils se rapprochent dangereusement!



Jour 29 - Lundi 7 Décembre 2020

Voilà, comme prévu l'écart se resserre.

On est environ 20 000 sur une ligne à avancer vers un point convergent: l'extrémité Nord du deuxième plateau de la zone des glaces.

Là il n'y a plus de manoeuvres, c'est au plus rapide. Le premier arrivé va avoir l'avance pour les prochains deux jours!

Tout droit vers l'extrémité Nord-Est du plateau!


Tout le dernier mois lorsqu'on regarde les prévisions météorologiques on regarde vers l'avant, les systèmes météo qui se trouvent devant soit. Dans les mers du Sud c'est le contraire, les systèmes se déplaçant d'Ouest en Est à des vitesses supérieures à nos voiliers, lorsqu'on regarde les prévisions on regarde ce qui arrive depuis l'arrière.


Jour 30 - Mardi 8 Décembre 2020

Bon, tout droit!

Sprint et tout droit. Toujours tout droit pour être le premier à arriver au coin supérieur Ouest de la zone de glaces.

Suspens! Qui va être le premier à arriver?


Aujourd'hui ça fait un mois jour pour jour que le Vendée Globe a commencé. Un mois!

Après un mois de course, de nuit entrecoupées par des manoeuvres, d'étude de cartes météo et de stratégies, nous voici dans l'Océan Indien, à environ 24 heures du Cap Leeuwin. Après un mois de course nous sommes 8 000 èmes sur plus de 970 000 participants, à peine une heure derrière le premier.


Et c'est magique de voir toutes les différentes stratégies que les différents participants suivent, et c'est surtout incroyable de voir l'entraide et la bonne ambiance qui règnent parmi les participants de cette course virtuelle et encore plus parmi les vrais Skippers!


ArcticStern

02h00 UTC 09-12-2020

Vent: 315 - 19 nds

Vitesse bateau: 19 nds

46°S 22'-103°E 07'

Distance: 11 710 mn

Position 7 982emes



Revivez le début de la course avec le journal de bord des premiers jours!


Revivez la troisième semaine de course!


#arcticstern #vendeeglobe2020 #VG2020 #OceanGlobeRace #tourdumonde #virtualregatta

84 views0 comments

Recent Posts

See All