Une semaine dans la vie d’un PAM. (Partie 1)

Updated: Sep 18

Un opérateur acoustique offshore (PAM) est une personne généralement engagée par l'industrie pour enregistrer et surveiller le bruit lors de travaux en mer. Parfois nous sommes la aussi pour détecter les baleines et les dauphins et stopper les travaux si nous détectons un animal.

Voici mon petit journal de bord pour ce travail Offshore. Les informations sont souvent confidentielles c’est pourquoi les localisations et les photos ne montrent pas le travail à bord. 

J’ai appris que je partais en mission de 6 semaines une semaine avant de partir… J’attendais d’avoir reçu mon livret de marin et mon nouveau passeport pour confirmer mon contrat. 

Six semaines en mer, six semaines avec l'eau pour horizon.

Ensuite, comme d'habitude tout s'est enchaîné. C’est un métier passionnant et très varié, mais il faut être extrêmement flexible et ne pas avoir peur de quitter la terre pour un moment. Les informations de voyages sont souvent confirmées au dernier moment et la description du projet qui est confidentiel aussi. Cela dépend beaucoup du bateau et de son arrivée au port. En règle générale, le bateau va rester 1-2 jours amarré le temps de faire le changement de personnel et de charger/décharger le matériel et les provisions. Ensuite il va repartir et à moins qu'il y ait des conditions extrêmes ou problèmes techniques nous allons rester offshore pendant 6 semaines. En offshore, chaque minute est rentabilisée et chaque retard coûte cher, c’est pourquoi les équipes à bords travaillent 24h sur 24 et les situations de retard sont parfois très stressantes.

Derniers préparatifs

Préparer son check-list, avertir tout le monde, organiser les 6 prochaines semaines. Coudre un masque anti-Corona, et passer un test d’induction en ligne pour valider mon entrée à bord, signer le contrat, faire sa valise : vêtements de travail, vêtement chaud et imperméable, casquette, bonnet, crème solaire, lunettes de soleil indispensable. 


Jour J

Derniers achats en vitesse: une montre, c’est toujours pratique vu qu’on travaille souvent en UTC à bord et que les heures de déploiement sont toujours très importantes, des chaussettes pour mes chaussures de sécurité S3 obligatoire à bord, du thé et du chocolat pour le réconfort. 

Aujourd’hui, je pars pour Brest en TGV faire une formation éclair de 2 jours en tant que technicienne acoustique. Un nouveau travail où je serai seule pour déployer du matériel acoustique et enregistrer le bruit lors des travaux en mer.

Voyager en temps de Corona c’est spécial, j’avais 2 feuilles stipulant que je devais me rendre à Brest, mais elles n’ont pas été nécessaires. Arrivée à 23h à Brest où Thomas le directeur de la compagnie est venu me chercher.

Dimanche 7 juin

Petit déjeuner rapide, à 8h30 Thomas vient me chercher, on voit un sous-marin qui sort de la rade de Brest...sur le chemin du travail, ça fait partie des joies du métier: les voyages, et se retrouver dans des endroits qu’on n’aurait pas forcément visités! Le matin va être rempli d’information et de subtilités…

Lundi 8 juin

Journée intense de cours, de rencontres de l’équipe, de briefing, de derniers préparatifs (veste de survie, préparation de mon ordinateur comme back up, PPE (bleu de travail) section pratique pour déployer le matériel acoustique et traiter les données) j’ai pas mal d’interrogations résolues, mais ça soulève quand même de l’appréhension, jusqu'à présent je n’ai jamais été toute seule à gérer et je sais que lorsque le matériel ne veut pas fonctionner c’est toujours aidant d’être à plusieurs, parce que ce sont des moments extrêmement stressants. L’équipe est quand même joignable par Whatsapp et est très attentive et réactive donc je croise les doigts pour que tout se passe bien.


Prête pour la mission de 6 semaines!


Mardi 9 juin

Lever aux aurores pour prendre mon premier avion-destination Amsterdam. À l’aéroport on doit signer une décharge et on se fait prendre la température avant de monter dans l’avion. Masque obligatoire dès l’entrée de l’aéroport. Deuxième avion-direction Hambourg. Ensuite 3 trains de Hambourg à ma destination finale: une des plus grandes îles d’Allemagne! Elle est au Nord et touche la mer Baltique. L’île est accessible par un pont et en train. J’arrive à 18h. Juste le temps d’aller voir le port et la côte. Un peu trop bétonnée à mon goût, par contre le parc national à l’air magnifique, j’espère que j’aurai un peu de temps à la fin de la mission.. 

Mercredi 10 juin

Taxi pour aller rejoindre le navire et rencontrer mon collègue Juan qui a fait la première rotation de 6 semaines. Là je remarque que j’ai énormément de chance d’être la deuxième et qu’il a tout mis en place, trié et trouvé des moyens pour simplifier le travail ! Un matériel acoustique total pèse lourd et parfois on doit en déployer plusieurs…

On fait le rapport de fin de mission ensemble, il me montre le matériel, comment le dérouler et quoi faire en cas de souci technique. Je me sens soulagée, même si toutes ces petites subtilités peuvent vite faire des erreurs stressantes. La difficulté semble être dans le mouillage et l’ajustement des longueurs de cordes.

Ma cabine est en fait dans un container. J’ai la chance d’être toute seule et d’avoir beaucoup d’espace. À 16h Juan repart et je suis maintenant seule, ça fait bizarre.


Ma cabine est en fait dans un container.

À bord on est 22 et l'équipe est constitué d’un équipage fixe qui reste de 2 à 4 mois à bord, ils sont quasi tous de Roumanie, et de clients, en l'occurrence moi et deux Allemands qui eux travaillent pour une compagnie d’atténuation du son. Aujourd’hui j’ai aussi fait la connaissance de la personne la plus importante à bord: le cuisinier! Ne mangeant pas de viande c’est parfois compliqué de se nourrir... Parce que le travail est souvent très physique et que la viande est considérée comme la protéine de choix matin, midi et soir, c’est toujours bien d’avoir un cuisinier sympa qui ajoute quelques légumes à son menu… Aujourd’hui par exemple à midi c’était purée avec 3 choix de viandes… des brocolis et choux fleurs, des petits pois carotte en conserve et de la salade. Autant dire que je fais le plein de salades parce qu’après 3 semaines elle sera très rare…


`À suivre

146 views

514-562-7791

©2019 by ArcticStern.